La maladie de Lyme

C’est la saison des tiques, et il y a comme un hic.

Il fait beau et chaud. Vous n’avez qu’une envie : jardiner, vous détendre, apprécier les joies de la nature… Quoi de mieux qu’une petite balade en forêt pour se divertir ou aller chercher les champignons ?
Attention, vous n’allez peut-être pas récolter que des fruits et légumes !

Vous en avez certainement entendu parler : la maladie de Lyme.
Comment reconnaître les symptômes ? Est-elle dangereuse ? Et surtout, peut-on la soigner ?

La maladie de Lyme est une contamination bactérienne transmise par les acariens. Eh oui : les tiques ne sont pas des insectes mais bel et bien des acariens ! Ces derniers logent le plus souvent dans les lieux humides boisés ou enherbés. En règle générale, la « saison » des tiques s’étend de Avril / Mai à Septembre / Octobre. Toutes les tiques ne transmettent pas la maladie de Lyme aux hommes : seules celles étant porteuses de la bactérie nommée « Borrelia burgdorferi » sont dangereuses. Chez certaines personnes, le système immunitaire éliminera de lui-même la bactérie.

La maladie de Lyme se manifeste, dans la plupart des cas, par une petite tâche rouge. Pouvant apparaître entre 3 et 30 jours après la morsure, il est parfois cependant difficile de l’identifier. Le diagnostic de cette maladie est extrêmement compliqué à établir pour les professionnels de santé, sachant que les symptômes en sont méconnus. Les tiques logeant de manière générale sur les parties inférieures du corps, il est souvent rare de remarquer des démangeaisons ou irritations pour les personnes ne souffrant d’aucune pathologie dermatologique.

Si les démangeaisons représentent un premier symptôme – souvent inaperçu – des maux de têtes fréquents se font ensuite ressentir. Surviennent par la suite des douleurs articulaires, de la fatigue ou même des pertes de connaissance. Dans le pire des cas, les symptômes peuvent atteindre le cerveau. La moelle épinière peut également être touchée. Peuvent survenir aussi des manifestations cardiaques avec des douleurs thoraciques, des douleurs musculaires, et des troubles de la vision.
Lorsque les premiers symptômes se font ressentir, le médecin préconisera le plus souvent des antibiotiques. Cependant, si les signaux persistent, un test à la recherche d’anticorps de la bactérie peut être effectué, voire une hospitalisation dans les cas les plus avancés.

Alors que faire en cas de morsure de tiques ? Enlevez la tique présente avec un tire-tiques, (n’hésitez pas à demander les conseils et l’aide de votre pharmacien). Désinfectez la localisation de l’infection, et si vous remarquez quelques désagréments inhabituels, consultez sans attendre votre médecin.

Nos conseils : même si les petites bêtes ne mangent pas les grosses, soyez vigilants lors de vos balades en forêt ou lorsque vous revêtirez vos habits de jardinier : t-shirt à manches longues, pantalons et chaussures fermées seront vos meilleurs alliés.

La Bonne Action : une association récolte des fonds pour développer la recherche contre la maladie de Lyme. Si vous souhaitez les aider, il suffit de cliquer juste ici. (http://www.associationlymesansfrontieres.com/dons/)